Ma nouvelle activité de thérapeute

THERAPEUTE IR - CSI

 

Je suis revenue à mes premiers élans à mes premières inspirations. Aider les gens à être pleinement eux-mêmes.

 

J'ai d'abord été art thérapeute, j'utilisais le corps et la voix pour aider les gens à reprendre contact avec la partie créatrice d'eux-mêmes restée intacte.

 

Les personnes que je rencontrais faisaient l'expérience de l'unité et retrouvaient un élan de vie mais ce qui m'embêtait c'est qu'il repartait avec un graine posée, certe, mais je savais que la vie allait reprendre son court et les problèmes allaient étouffer la graine en devenir.

 

Je me mis en quête d'un outil qui  permette de véritablement reprendre sa vie en main, de ne plus se laisser porter et emporter par le court du temps et des événements. De ne plus subir mais d'être libre de choisir. 

 

J'avais moi-même suivi beaucoup de thérapies et cela m'avait fait progresser mais je sentais que la racine de mes problèmes n'avaient pas non plus été mis en lumière et que cela était le terreau de beaucoup de souffrances émotionnelles et physiques.

 

Pourtant, j'étais persuadée depuis mon plus jeune âge que l'esprit dominait sur la matière, que nos maladies étaient l'expression de nos blessures non avouées. Que nos dysfonctionnements étaient la conséquence de nos expériences insécurisantes non guéries. Je cherchais donc à débusquer chez moi ces racines de mon mal qui m'empêchaient d'être pleinement moi-même.

 

Après des années de recherche, avec une foi chevillée au corps et au coeur, je rencontrai deux neurologues qui allaient me donner les clés que j'attendais depuis si longtemps.

Ils avaient élaboré chacun de leur côté une méthode pour aller à la racine de nos blessures, pour aider à renouer le dialogue avec sa vérité intérieure.

 

J'entrepris d'abord un travail sur moi-même en intelligence relationnelle (IR) qui fut décisif dans ma guérison puis je décidai de me former.

 

Je découvris également la communication non violente à laquelle j'entrepris de me former.

 

Je me formais également à la compensation symbolique inconsciente(CSI) qui me permit de préciser le lien entre nos maladies et l'expression de nos blessures enfouies.

 

En parallèle, je mis en place une activité de coaching en désencombrement de la maison.

 

Ces méthodes me permirent de faire du tri dans ma vie, de jeter ce qui était mort, garder ce qui pouvait porter du fruit et recycler ce qui avait encore une utilité, je désencombrais ma vie pour être libre.

 

Bien sûr, ce travail était le fruit d'un chemin que j'avais commencé depuis petite mais là je trouvais des clés de conscientisation et de révélation de moi-même. Mais surtout et ce qui importait le plus pour moi, c'était de rétablir la qualité de mes relations à moi-même et aux autres. De ne plus avoir peur.

 

Aujourd'hui c'est avec un immense plaisir que je propose d'accompagner des personnes qui souhaitent elles aussi désencombrer leur vie, leur esprit pour retrouver la liberté d'être eux-mêmes au service de la relation à soi et aux autres.